Desarraigo

Desarraigo, 1992
pour guitare
durée : 8 minutes. 

L’œuvre est dédiée à Roberto Aussel

Notes de programme

Desarraigo, déracinement, est un mot qui m’est venu tout naturellement en pensant à la guitare, cet instrument solitaire qui accompagne l’homme dans ces exils extérieurs et intérieurs, qui exprime l’isolement et la rage intime, qui est le centre univoque qui cache le musicien pour le transformer en un corps sonore. Mais en outre comme la musique se fait de sons, le titre a surgi aussi de la musicalité du roulement de la lettre r propre aux mots de l’espagnol: guitarra, rasgueo, « desarraïgo ». L’immense palette de sons que Roberto Aussel fait découvrir grâce à son jeu éclairé, m’ont permis de bâtir une oeuvre dans laquelle ses modes de jeux sont au service d’une forme. Cette forme répond à la rupture et à l’existence d’événements qui se présentent en alternance toujours dans un état renouvelé, comme des êtres qui se transforment par des environnements mais qui gardent son essence inaltérable.

Création: Roberto Aussel – le 29 mai 1995 – Auditorium des Halles, Paris

Share Button
Print Friendly, PDF & Email