Como un río que sueña

Como un río que sueña, 1991
durée : 18′
pour 16 instrumentistes (flûte, hautbois, clarinette sib, clarinette B, basson, saxo, cor, trompette, trombon, violon, alto, violoncelle, contrebasse et 3 percussions)

Commande de l’A.M.I. Association Musiciens Interprètes
Création: Ensemble Cassiopée – (Centre Culturel Saonora, Mâcon)

Notes de programme

Le titre en français est « comme un fleuve qui reve ». Sans être une musique à programme, le déroulement peut être suivi de la même façon que le parcours d’un fleuve: il avance, il se détourne, il revient, il croît, il se divise, il chute…. le mouvement perpétuel opposé à la fixité. Et un outre il s’agit d’un rêve….Et finalement la musique n’est elle pas l’état liquide de l’air ?

« Mirar el río hecho de tiempo y agua
y recordar que el tiempo es otro río,
saber que nos perdemos como el río
y que los rostros pasan como el agua. »

                                          J L Borges

« Voir le fleuve fait de temps et d’eau
et se rappeler que le temps n’est qu’un autre fleuve,
savoir que nous nous écoulons comme le fleuve
et que les visages passent comme l’eau. »

                                           J L Borges

.

Share Button