Alquimia 3

Alquimia 3, 1988
durée : 11 minutes
pour clarinette, piano et percussion
Notes de programme

Alquimia 3 est une variation de Alquimia pour violoncelle et piano.

Alquimia (alchimie) a été écrite en 1983 quand je vivais encore à Buenos Aires. Elle reflète le croisement de cultures dans lesquelles j’ai été immergé : d’une part la tradition musicale européenne, d’autre part les influences des musiques populaires vivantes que l’on entend dans la rue, (les « murgas »).

Dans son aspect formel, l’œuvre procède par des interruptions abruptes. Je me suis inspiré pour cela des évènements politiques et sociaux du XX siècle qui empêchaient (par des guerres, exils, coups d’état…) d’inscrire des projets durables dans le temps. Le défi était de construire un ensemble cohérent à partir de ces fractions. Pour les enchaînements, j’ai en outre utilisé une transposition de la technique du montage cinématographique.

Ma démarche a été d’articuler les éléments divers entre des zones de séparation vers d’autres de fusion ; j’ai mis en place un syncrétisme culturel en utilisant simultanément des séries, des modes, des bribes minimalistes, des procédés d’imitation électroniques ainsi que des éléments empruntés au jazz et au rythme du candombé (musique populaire du Rio de la Plata).

Alquimia a obtenu en 1984 le « Premio Municipal » (Prix de Musique de la Ville de Buenos Aires).
©Carlos Grätzer

Création : La Muse en Circuit, 17 avril 1989, Café de la Danse, Paris

.

 

Share Button