Albâtre

Albâtre,  2018
pour 10 instrumentistes [fl, cl, cor, tp, tbn, pno, vln, vla, vc, ctb], électronique et vidéo*
durée : 45′

Création originale de Jacques Perconte et Carlos Grätzer

Création : Ensemble 2e2m, 20 mars 2018 à 20h, Salle Marcel Landowski, CRR de Paris.
Coproduction La Muse en circuit (réalisation informatique musicale et diffusion sonore).

Diffusion sur France Musique au “Concert du soir”, présenté par Arnaud Merlin.
(Ré)-écoute en ligne (à partir de la minute 39:15)

The digital decomposition of images in live interaction with Carlos Grätzer’s music draw attention to the permeability between traditional and abstract painting as well as to the harmony between the fine arts, film, and music. 

Albâtre, teaser n°1 on Vimeo.
Albâtre, teaser n°2
Albâtre, teaser n°3
Albâtre, teaser n°4
Albâtre, teaser n°5

Notes de programme

Le projet Albâtre, je l’inscris dans la continuité d’un travail de plusieurs années dans la composition de musique sur des films muets. Ayant été par le passé cinéaste en parallèle à mon activité de compositeur, j’ai pu conjuguer ces deux passions à travers la réalisation de ciné-concerts, dans un parcours allant des origines du cinéma – avec les films de Méliès et leur fiction onirique – en passant par le burlesque – avec des films J. Emmerson et Buster Keaton – jusqu’à son apogée – avec le mélodrame et le western fantastique Le Vent de Victor Sjöström – mon dessein, par le biais d’une écriture rigoureuse, est de soulever la modernité de ces films.

Cette démarche, toujours en quête de nouvelles expériences artistiques, m’a amené presque naturellement vers le cinéma expérimental de Jacques Perconte. Non seulement pour me plonger dans la création actuelle en termes d’écriture, de thématique et de technique, mais surtout dans ce mouvement formidable qui emporte l’image du net au flou, du littéral au littéraire, du naturel au pixel. Ici, le travail très proche de la conception à la réalisation du film autorise un rapport musique-son intrinsèque et défait la clôture entre les images et la musique.

Pour moi, l’intérêt de ce projet est pluriel. Il s’agit d’une impulsion créative à quatre mains, d’une recherche de cohérence profonde et de confrontation et rapprochement entre deux arts et deux artistes en quête d’une œuvre inédite qui ne se limite aucunement à une illustration d’images. Elles trouvent leur propre grammaire. Ce travail m’a permis de développer une plastique musicale d’une très grande richesse de timbres, de spectres et de dynamiques, ainsi que de composer des recours sonores et expressifs en empathie avec la vigoureuse matière visuelle. Un moment où image et musique, chacune gardant sa propre identité se potentialise en un tout organique et merveilleux.
©carlos Grätzer

Presse
Albâtre, la seconde création très attendue de la soirée.
Ce n’est pas à proprement parler d’un Ciné-concert qu’il est question dans Albâtre, la performance vidéo-sonore d’envergure (quelques quarante minutes) liant le travail deJacques Perconte et celui de Carlos Grätzer. La vidéo a été réalisée à la demande du compositeur franco-argentin familier des techniques de la musique à l’image. Albâtre est un flux continu d’images voyageuses (la mer, le ciel, les bateaux, les oiseaux, le vert des prairies, la fumée des usines…) où le vidéaste travaille en virtuose le passage entre le monde visible et la synthèse numérique, dans une fantasmagorie de textures, de couleurs et de mouvement. Carlos Grätzer a quant à lui réuni dix instrumentistes et des sons fixés sur support pour élaborer une toile sonore sur mesure, d’un ressort énergétique impressionnant. L’écriture raffinée exploite une riche palette de timbres (la partie de cuivres est somptueuse), varie le grain et la qualité des textures dans une temporalité flexible au plus près des suggestions de l’image. Le compositeur ose parfois quelques touches pittoresques, telles ces sonnailles nous parvenant des haut-parleurs pour accompagner le vert des prairies, ou cette écriture-oiseaux du plus bel effet au terme du voyage.
C’est une performance aussi pour les instrumentistes constamment sollicités et pour leur chef Pierre Roullier soumis à l’implacable temps métronomique (le clic dans l’oreillette) pour assurer la parfaite synchronie de l’ensemble. Soulignons enfin l’étonnante fluidité entre univers instrumental et électroacoustique (Camille Lezer à la console) entretenant l’ambiguïté des sources sonores.
Michèlle Tosi, ResMusica 26 mars 2018

—-
“Albâtre” – Eine ziemlich actionreiche, kurvige und bunte Musik – mitreissend.https://ueliraz.ch/WordPress/
—-

Un choc visuel et auditif, le 20 Mars dernier, par Carlos Grätzer (compositeur) et Jacques Perconte (vidéo), “Albâtre” pour ensemble, dispositif électroacoustique et vidéo, et pour au moins 2 raisons, d’abord une symbiose totale entre la musique et la vidéo, c’est exceptionnel (hormis pour l’opéra, la musique et la vidéo, c’est le plus souvent décevant ou platement illustratif), ensuite une partition haute en couleurs et en dynamiques (Argentino-Françaises) pour laquelle Grätzer a pu faire (enfin… depuis si longtemps) ce qu’il voulait (et cela s’entend) et une vidéo d’une originalité rare (difficile à décrire, imaginez la mer, la campagne, la ville, les bateaux qui bougent par trames-effacements-ajouts-superpositions qui se succèdent (tout est fait à la main, je veux dire à la souris… pour une idée cf. http://www.jacquesperconte.com/ ou, mieux, les 5 teasers (qui se suivent) sur viméo à : https://vimeo.com/266459580 – c’est le tout début puis ensuite au milieu, etc.)… la pièce (accessible) devrait tourner, espérons-le, et si possible avec 2E2M
http://www.mqcd-musique-classique.com/forum/showthread.php?t=8750

 

Albâtre de J. Perconte
© tous droits réservés

Diffusions :

  • 2019 : 11 & 21 of july Albâtre is at Ecra Festival at Museum of Modern Arts in Rio de Janeiro, Rio, Br
  • 2018 : Le 16 novembre, film screenings Perconte-Larose Rekveld, ciné-club, Experimental Film Society, London, uk
  • 2018 : October 25th to 30th, Albâtre  in competition in Opus Bonus section at Jihlava international film festival, Jihlava, cz
  • 2018 : Le 20 mars à 20h, création d’Albâtre, ensemble 2e2m, auditorium Marcel Landowski du CRR de Paris, Paris, fr

– Lien vers la page dédiée sur le Site de Jacques Perconte

Share Button
Print Friendly, PDF & Email